Cri d’alerte de Pierre Laurent

Face à la situation des 200 enfants détenus en Syrie, Pierre Laurent s’adresse aux sénateurs, pour dénoncer le traitement inhumain dont sont victimes ces innocents, ainsi que la lâche indifférence du gouvernement français. Notre pays ne peut prétendre défendre les droits de l’homme sur lesquels il s’assoit de manière inquiétante, en grignotant nos précieux droits démocratiques, et en abandonnant aveuglément, sans aucun scrupule, ses propres enfants, ainsi que leurs mères, dans un pays en guerre civile depuis trop longtemps. Macron préfère juger au cas par cas, avec toute l’inertie que cela engendre, une situation d’urgence humanitaire, et pour une raison très simple : la peur de provoquer une opinion hostile au sujet des personnes qui ont rejoint l’État islamique.
Pourtant, depuis plus de 3 ans, ces femmes et ces enfants français, pour la plupart âgés de moins de 6 ans, tentent de survivre dans des camps insalubres, gardés par les forces kurdes au milieu de la terreur et de la violence.
Pierre Laurent a également rappelé que les kurdes, qui gèrent ces camps, comme plusieurs instances de l’ONU ou européennes, ont appelé les États comme la France à rapatrier ces femmes et enfants.
Paris maintient depuis des années une politique de retour au cas par cas pour ces enfants (35, majoritairement des orphelins, ont été rapatriés jusqu’ici) et estime que les adultes devraient être jugés sur place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *