Élections municipales 2020 : comme un vent d’espoir

Dans les 3074 communes, arrondissements et secteurs de plus de 3500 habitants en France métropolitaine (soit 42,7 millions d’habitants), 375 listes avaient une tête de liste investie par le PCF, ce qui représente 7,2 millions d’habitants. Par ailleurs, toujours sur les communes de plus de 3500 habitants, le PCF avait des candidats dans plus de 800 listes de gauche, écologiques et citoyennes.

Pour autant, ces élections municipales se sont décidément déroulées dans les dramatiques circonstances que l’on connaît. Les derniers jours de campagne, c’est-à-dire le moment où une part de plus en plus importante d’électrices et électeurs arrêtent leur choix, ont été fortement perturbés.

Néanmoins au pic de la crise sanitaire, les municipalités ont fait valoir toutes leurs capacités de résistance, d’innovation et de réactivité.

Aujourd’hui, un grand vent d’espoir souffle ce matin avec la conquête par la gauche de nombreuses grandes villes comme Marseille, Bordeaux, Lyon ou Strasbourg. Le vote progressiste a été l’expression de la défense des exigences de démocratie et de réalisations sociales, culturelles et écologiques, loin des tentatives du pouvoir de réduire les moyens des collectivités locales. Il en va par exemple des secteurs de la culture, du logement comme de la santé, jetés dans les griffes d’une rationalisation capitaliste lors même que les citoyens réclament massivement que chacun de ceux-ci obéissent à la notion de service public de proximité. Ce sont les municipalités progressistes qui, s’inspirant du communisme municipal, défendent et développent les centres municipaux de santé ou les offices public de l’habitat. Et c’est la droite qui soit les ferment, soit les étouffent en leur ôtant le moyens d’effectuer convenablement leurs missions.

Cette dynamique, qui témoigne d’une profonde aspiration à sortir du capitalisme prédateur, va reconfigurer le rapport de forces politique national, quand les communes sont appelées à jouer un rôle décisif pour des alternatives écologiques et sociales. Oui, l’union a fait la force et la «poussée verte» s’ancre bien à gauche, rappelant, s’il le fallait encore, qu’il n’y aura pas de justice climatique sans justice sociale.

Résultats des villes communistes / 2nd tour

(pour les communes de plus de 3500 habitant.e.s)

Communes conservées et/ou gagnées :

Saint Quentin Falavier (38) : Michel Bacconnier (app-PCF) réélu avec 52,46%

Sainte Suzanne (974) : Maurice Gironcel (PCR) réélu avec 47,67%

Entraigues sur la Sorgue (84) : Guy Moureau (PCF) réélu avec 57,08%

Courpière (63) : Christiane Samson (PCF) réélue avec 47,27%

Marles-les-Mines (62) : Eric Edouard (app-PCF) réélu avec 47,37%

Tergnier (02) : Michel Carreau (PCF) réélu avec 52,82%

Château-Arnoux-Saint-Auban (04) : René Villard (PCF) réélu avec 50,15%

Die (26) : Isabelle Bizouard (PCF) élue avec 50,65%

Elne (Cat Nord) : Nicolas Garcia (PCF) élu avec 54,04%

Rive de Gier (42) : Vincent Bony (PCF) élu avec 44,62%

La Penne sur Huveaune (13) : Christine Capdeville (PCF) réélue avec 52,13%

Aussonne (31) : Michel Beuillé (PCF) élu avec 53,26%

Escaudain (59) : Bruno Saligot (PCF) élu avec 45,76%

Varenne Vauzelles (58) : Olivier Sicot (PCF) élu avec 48,53%

Villeneuve-lès-Maguelone (34) : Véronique Negret (PCF) élue avec 54,06%

Saint Paul (974) : Huguette Bello (PLR) élue avec 61,75%

Lillers (62) : Carole Dubois (PCF) élue avec 46,72%

Aramon (30) : Jean-Marie Rosier (PCF) réélu avec 54,99%

Champs sur Marne (77) : Maud Tallet (PCF) réélue avec 46,88%

Eu (76) : Michel Barbier (PCF) est élu avec 49,03%

 Mauléon (64) : Louis Labadot (PCF) élu avec 40,35%

Vénissieux (69) : Michèle Picard (PCF) réélue avec 40,02%

Ambazac (87) : Stéphane Ché (PCF) réélu avec 43,41%

Annay (62) : Yves Terlat (PCF) réélu avec 54,15%

Echirolles (38) : Renzo Sully (PCF) réélu avec 36,89%

Le-Péage-de-Roussillon (38) : André Mondange (PCF) élu avec 37,37%

Région parisienne :

Bobigny (93) : Abdel Sadi (PCF) élu avec 58,00%

Noisy le Sec (93) : Olivier Sarrabeyrouse (PCF) élu avec 53,67%

Vitry sur Seine (94) : Jean-Claude Kennedy (PCF) réélu avec 49,86%

Ivry sur Seine (94) : Philippe Bouyssou (PCF) réélu avec 65,55%

Villejuif (94) : Pierre Garzon (PCF) élu avec 51,89%

Corbeil-Essonnes (91) : Bruno Piriou (app-PCF) élu avec 48,53%

Communes perdues :

Arles (13)

Gardanne (13)

Bégard (22)

Givors (69)

Saint-Florent-sur-Cher (18)

Grand-Couronne (76)

Waziers (59)

Seclin (59)

Marly (59)

Firminy (42)

Fontaines (38)

Nangis (77)

St Pierre des Corps (37)

Région parisienne :

Saint Denis (93)

Aubervilliers (93)

Villeneuve Saint Georges (94)

Choisy le Roi (94)

Champigny sur Marne (94)

Valenton (94)

Bezons (95)

Morsang-sur-Orge (91)

3 réponses sur “Élections municipales 2020 : comme un vent d’espoir”

  1. De grosses pertes non compensées même si nous sommes présents dans les conseils de Paris, Lille, Strasbourg, Bordeaux, Lyon et peut-être Marseille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *